Cabinet de Claret de la Tourette de Fleurieu

Jacques Claude (1656-1746), Jacques Annibal (1692-1776) et Marc-Antoine-Louis (1729-1793) ; 6 rue de Boissac

Après la mort de son père, M. Jacques Annibal Claret, seigneur de la Tourette, son fils, aussi président en la Cour des Monnaies, conserva le cabinet, fondé par son père, et l’accrut encore. C’était également un lettré, et l’Académie de Lyon fut heureuse de le compter dans ses rangs. Il a été l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages en vers et en prose, mais presque tous restés inédits et conservés dans les archives de l’Académie, dont il fut le secrétaire perpétuel. Les collections que son père lui avait léguées se composaient de tableaux, d’estampes, de livres et de médailles.

Niepce, 1883, p. 185

Il a joint à cela un très-grand recueil de Portraits gravés & d’Estampes des plus excellens Graveurs, sur tout parmi les Modernes.

Almanach, 1749, p. 157

Ce cabinet comprend les trois regnes : celui des animaux est le moins considérables, quoique la collection des insectes y soit assez nombreuses […]. On y a joint une suite de papillons & autres insectes exotiques […] ; plusieurs crustacés […] ; une collection presque complette de ceux de nos mers ; quelques poissons préparés, & les oiseaux les plus rares […]. On y voit aussi beaucoup de pétrifications végétales, telles que fruits, plantes, empreintes de plantes, &c.

Dezallier d’Argenville, 1780, p. 287-288

 

Sources

  • A.M.L, 3GG/155, Vente d’un Medaillier. Monsieur de la Tourette, Inv.  Chappe, vol. XX, f. 318, n° 3, 16 octobre 1733, 6 p.
  • Almanach astronomique et historique de la ville de Lyon, Lyon, Aimé de la Roche, 1749, p. 157.
  • Antoine-Joseph Dezallier d’Argenville, La Conchyliologie, Paris, Guillaume Debure, 1780 [1752], p. 287-291.
  • Almanach astronomique et historique de la ville de Lyon, Lyon, Aimé de la Roche, 1787, p. 225.
  • Léopold Niepce, Archéologie lyonnaise, Lyon, Pitrat Ainé, vol. 2, 1883, p. 185-186.