Cabinet de Pestalozzi

Jérôme-Jean (1674-1742) et Antoine-Joseph (1703-1779) ; rue de la Lainerie, à côté de l’église Saint-Pierre

 

Médecin à l’Hôtel-Dieu et membre de l’Académie des sciences et belles-lettres, J. J. Pestalozzi, qui exerçait la médecine avec le plus noble désintéressement, consacrait ses loisirs à l’étude de l’histoire naturelle.

Fontannes, 1873, p. 6

Son goût pour l’histoire naturelle le détermina à acheter le cabinet que Mr. de Liergues, Lieutenant Criminel, & M. de Monconys, son frère, avoient formé, lorsque leurs héritiers le vendirent en 1700.

Pernetti, 1757, p. 311-312

[…] il acquit tout ce qu’il put recuëllir des piéces de naturalitez de ce cabinet, pour en former un qui pût l’égaler ; le témoignage de tous les curieux est qu’il y a parfaitement réussi, & qu’il l’a peut-être même surpassé.

Christin, 1742, p. 5

Des mineraux, des petrifications, des congelations, des cristaux et cristallisations, des pierres simples et usuelles, des cailloux, des pierres figurées, soit en empreinte soit de relief, des marbres, des pierreries, des mines, des metaux, des marcassites, des cadmies, et des pierres qui s’engendrent dans le corps des animaux, comme aussi des plantes marines, des fruits etrangers, des animaux, des montres etc.

Manuscrit de Pestalozzi, 1735-1742

[…] la ville de Lyon, sur ce qui nous a été proposé par Antoine Joseph Pestalozzi […] de nous céder son cabinet d’histoire naturelle si nous voulions lui en offrir un prix honnête ou lui créer pour sa valeur une rente viagère […] et ayant consideré que le cabinet avoit été formé avec soin par le Père du Sieur Pestalozzi, qu’il contenoit des collections trés préciseuses.

Vente du Cabinet d’Histoire Naturelle d’Antoine-Joseph Pestalozzi, 1771, p. 1

 

Sources

Jérôme-Jean :

  • Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise, ancienne et moderne, Paris, Jacques Estienne, 1728.
  • B.M.L, Ms. 2439, Manuscrit de Pestalozzi. Cabinet de naturalitez, 1735-1742.
  • Jean-Pierre Christin, Eloge de M. Pestalozzi, prononcé dans l’assemblée publique de l’Académie des beaux Arts de Lyon, le mercredy 5 décembre 1742. Lyon, 1743.
  • Jacques Pernetti, Recherches pour servir à l’histoire de Lyon, Lyon, Frères Duplain, t. 2, 1757, p. 310.
  • Almanach civil, politique et littéraire de Lyon et du département de Rhône, Lyon, JH. Daval, 1760, p. 139.
  • Antoine-Joseph Dezallier d’Argenville, La Conchyliologie, Paris, Guillaume Debure, 1780 [1752], p. 286-287.
  • Jean-Baptiste Dumas, Histoire de l’Académie royale des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, Lyon, Giberton et Brun, vol.1, 1839, p. 240-241.
  • Francisque Fontannes, Le Muséum d’Histoire naturelle de Lyon. Notice historique, Lyon, Georg, 1873, p. 6-9.
  • Léopold Niepce, Archéologie lyonnaise, Lyon, Pitrat Ainé, vol. 2, 1883, p. 208
  • Anthony Turner, « Grollier de Servière, the brothers Monconys. Curiosity and collecting in seventeenth-century Lyon », in Journal of the History Collections, vol.20 n°2, 2008, p. 209.
  • Cédric Audibert, Histoires de collections : 2. Le cabinet Pestalozzi et ses monstres, Lyon, Colligo, 1(2) : 51-63, 2018.

Antoine-Joseph :

  • Almanach astronomique et historique de la ville de Lyon, Lyon, Aimé de la Roche, 1749, p. 159.
  • A.M.L, 3GG/155, Vente du Cabinet d’Histoire Naturelle d’Antoine-Joseph Pestalozzi, Inv.Chappe, vol. XX, 31 décembre 1771, 4 p.
  • A.M.L, 3GG/155, Inventaire certifié par M. Pestalozzi contenant les pièces d’histoire naturelle par lui vendu à la ville de Lyon, Inv.Chappe, vol. XX, 10 janvier 1772, 34 p.
  • A.M.L, 3GG/155, Demande d’homologation et d’approbation de la délibération du 31 décembre 1771, Inv.Chappe, vol. XX, 14 août et 22 octobre 1773, 4 p.
  • Jean-Baptiste Dumas, Histoire de l’Académie royale des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, Lyon, Giberton et Brun, vol.1, 1839, p. 232-234.
  • Claude Bréghot du Lut et Antoine Péricaud, Biographie lyonnaise: catalogue des lyonnais dignes de mémoire, Techener, 1839, p. 22.
  • Léopold Niepce, Archéologie lyonnaise, Lyon, Pitrat Ainé, vol. 2, 1883, p. 169-172.
  • Edmond Bonnaffé, Dictionnaire des amateurs français au XVIIe, Paris, Quantin, 1884, p. 254-255.