Cabinet de De Limeville, Basin

Cité par Bonnaffé

Mort en 1645. — Médailles. « Il se connois­soit fort bien aux médailles et en avoit assez bon nombre ; mais après qu’il en avoit ache­té quelqu’une, on ne la voyoit plus, si ce n’étoit durant quelques jours qu’il la por­toit dans son gous­set ; car une fois qu’elle entroit dans son cabi­net, elle n’en sor­toit jamais, et on n’avoit garde de l’y aller cher­cher. De sa vie, corps de chré­tien n’est entré dans ce cabi­net… Il avoit fait faire une ser­rure à son cabi­net avec un tel arti­fice, que celui qui l’avoit faite étant mort, per­sonne ne put l’ouvrir, quoique l’on eût la clef. Enfin on s’avisa qu’il y avoit une autre entrée condam­née ; on y fut, et d’un coup de pied on mit la porte dedans. Là on trou­va des arai­gnées de toutes gros­seurs, six montres… assez bon nombre de ser­viettes et de ciseaux… un coffre-fort, où il y avoit des rou­leaux de bois de toutes les gros­seurs de dif­fé­rentes espèces, enve­lop­pés de papier, et pas un sou dedans. L’argent étoit sous ces ser­viettes à terre et sous les chif­fons de papier. Les médailles étoient dans un méchant sac. » Basin de Lime­ville était hugue­not et ancien.

$72, VI, 419.