Cabinet de De Bouillon (duchesse), Marie-Anne Mancini

Cité par Bonnaffé

1649–1714. Nièce de Maza­rin, « une des reines de Paris », et la pre­mière pro­tec­trice de La Fon­taine. Elle avait épou­sé Gode­froy-Mau­rice de la Tour, duc de Bouillon. — Curio­si­tés, Tableaux.

L’hôtel de Bouillon, bâti par La Bazi­nière (v. ce nom), existe encore en par­tie, quai Mala­quais, n° 19. « L’appartement de la duchesse, qui donne sur la rivière, est riche­ment orné de pein­tures et de dorures, avec des tableaux des plus grands maîtres. Le cabi­net de ce petit appar­te­ment est gar­ni de bijoux pré­cieux, de por­ce­laines et de vases sin­gu­liers de cris­tal de roche ».

$31, II, 299. — $29, I, 233. — $39, Pal. Maz., 86–88. — $69, XI, 192.