Cabinet des Bouhier

Cité par Bonnaffé

Étienne, qui fut conseiller au Par­le­ment de Bour­gogne en 1611, fit ses études à Dijon, à Valence et à Padoue ; de retour à Dijon, il fon­da une biblio­thèque célèbre qu’il avait ache­tée en grande par­tie de Pon­tus et de Cirus de Thyard, tous les deux évêques de Châ­lons. Après sa mort, la col­lec­tion fut démem­brée ; Jean Bou­hier, conseiller au Par­le­ment (mort en 1671), fit de grands efforts et dépen­sa des sommes immenses pour recons­ti­tuer la biblio­thèque de son père ; « il entre­prit aus­si de com­po­ser un cabi­net d’antiquitez de toutes espèces. Médailles romaines, grecques, hébraïques, mon­noyes anciennes et modernes, or, argent, grand, moyen et petit bronze, pierres gra­vées, sta­tues antiques et jusqu’à des jet­tons, il vou­lut tout avoir et n’épargna rien pour en amas­ser des suites com­plètes. Sa curio­si­té ne se bor­na pas encore là, et il rem­plit son cabi­net d’une infi­ni­té de rare­tez, soit des Indes, soit des autres pays ».

Mém. du pré­sident Bou­hier, cité dans l’Hist. du Cabi­net des mss.