Cabinet de Clément, Nicolas

Cité par Bonnaffé

1647–1712. Il entra très jeune à la biblio­thèque du Roi, fut char­gé (1670) de la garde des Estampes et, en 1692, nom­mé sous-biblio­thé­caire en rem­pla­ce­ment de Thé­ve­not. On lui doit les pre­miers cata­logues de la Biblio­thèque. Il avait eu la bon­té d’accueillir un prêtre rené­gat, nom­mé Jean Aymon, qui annon­çait le désir de ren­trer dans l’Église. Cet aven­tu­rier pro­fi­ta de l’occasion pour voler plu­sieurs manus­crits de la Biblio­thèque et s’enfuit en Hol­lande où il les publia. Bien qu’une par­tie des volumes ait été recou­vrée, grâce aux soins de Clé­ment, le mal­heu­reux biblio­thé­caire ne put jamais se conso­ler d’avoir été la cause de cet acci­dent. Ses facul­tés s’affaiblirent pen­dant plu­sieurs années et il mou­rut le 16 jan­vier 1712.

Clé­ment avait for­mé pour lui-même un recueil de 18,000 por­traits dont il dres­sa le cata­logue en trois volumes. Il légua cette col­lec­tion au Cabi­net des estampes.

G. Duples­sis, Notice sur Clé­ment, Bibl. Fran­çais, 1870. — $6, II, 686. — $44, 102. — $48. – D’Argenville. — $40, 160.