Cabinet de Cochon

Cité par Bonnaffé

V. 1665. Secré­taire du maré­chal d’Aumont. — Médailles. « Les médailles d’or de de Sève n’ont garde d’être si nettes, ni si rares que celles de Cochon ; car, quoique ce secré­taire ici n’ait point étu­dié, sa curio­si­té pour ces sortes de médailles va jusqu’à l’excès. Et de fait, en six ans, il ne lui a pas été pos­sible d’en recou­vrer plus de qua­rante-cinq ; en récom­pense aus­si sont-elles si nettes que, quand elles ne feroient que sor­tir des mains du mon­noyeur, elles ne pour­roient pas l’être davan­tage. »

Cochon s’était enri­chi des débris du cabi­net de Séguin, doyen de Saint-Ger­main l’Auxerrois (v. ce nom).

$63, II, 346.