Cabinet de Bonanni (ou Buonanni), Filippo (père)

Cabinet mentionné à l'article "Poissons à coquille" de l' Histoire naturelle manuscrite du Rochelais Elie Richard.

Filip­po Bonan­ni (1638–1725) est un prêtre jésuite ita­lien qui sui­vit l'enseignement d'Athanase Kir­cher au Col­lège romain de Rome. Nom­mé archi­viste de la curie géné­ra­lice des jésuites à Rome en 1676, il y exerce pen­dant 19 ans son talent de col­lec­tion­neur de curio­si­tés scien­ti­fiques. Il col­lec­tionne pour son propre compte les mon­naies, les médailles, les coquillages, les ins­tru­ments de musique (comme en témoigne le Gabi­net­to armo­ni­co pie­no d'istromenti sono­ri indi­ca­ti e spie­ga­ti dal padre Filip­po Bonan­ni,… publié en 1722).

Par la suite, en 1698, il est ame­né à s'occuper de la col­lec­tion d'Athanase Kir­cher, pour laquelle il réa­lise des des­sins, des notices, recueille des curio­si­tés, et s'exerce à la conser­va­tion. Il est en rela­tion avec de nom­breux curieux euro­péens, comme Pei­resc, et D'Argenville le cite­ra. C'est fina­le­ment lui qui rédi­ge­ra le cata­logue de curio­si­tés du fameux Kir­cher : Musæum Kir­che­ria­num, sive Musæum a P.A. Kir­che­ro in Col­le­gio Roma­no Socie­ta­tis Jesu… des­crip­tum etc. (1709, Rome). Il redon­ne­ra vie au musée de Kir­cher après la mort de ce der­nier, en 1680.

*

"… L'entestement pour cette espéce de curio­si­té a esté si loing, que j'ay vu achet­ter bien cher cer­taines piéces comme l'araignée, la veuve et la pira­mide. Les Cabi­nets les plus com­plets que j'ay vu en ce genre, sont ceux du Pere Bonan­ni à Rome et celui de Mr Tour­ne­fort à Paris." (folio 68 du manus­crit d'Elie Richard).

His­toire natu­relle des ani­maux, des vege­taux, et des mine­raux. Avec un abre­gé des meteores. Par, E[lie] R[ichard] A[vocat] E[n] P[arlement]. A la Rochelle. MDCC. Més­ia­thèque de La Rochelle, manus­crit 2715.