Cabinet de Brochant

Brochant était, précise le catalogue de vente de son cabinet (par J. B. Glomy), "Conseiller-Sécretaire du Roi Honoraire Maison et Couronne de France et de ses Finances, Notaire Honoraire au Châtelet, ci-devant Trésorier-Payeur des Gages de Messieurs les Officiers de la Cour des Aydes, Ancien Administrateur de l’Hôtel-Dieu". Il demeurait "Isle S. Louis, Quai Dauphin, au coin de la rue Poulletier".

Trois extraits signi­fi­ca­tifs de l'Avertissement du cata­logue :

"… mais que ne peut l’amour des beaux Arts ! M. Bro­chant, sans jamais en être domi­né, en fut tou­jours épris : chaque occa­sion de Ventes de Cabi­nets célèbres, réveilloit en lui un goût trop natu­rel, pour qu’il pût jamais se perdre. Il acquit de nou­veau dif­fé­rentes Piéces du pre­mier mérite, qui aug­men­terent insen­si­ble­ment la Col­lec­tion d’Estampes qu’il s’étoit réser­vée, et qui rede­vint ain­si assez consi­dé­rable. Il choi­sit entre autres les mor­ceaux les plus renom­més d’un Recueil que M. Bul­det, M. d’Estampes, venoit d’acheter d’un Curieux connu pour avoir ramas­sé avec soin ce qu’il y a de plus pré­cieux en ce genre."

"… A la suite du Cata­logue des Estampes, se trouve celui des Coquilles et autres mor­ceaux d’Histoire natu­relle, dont la col­lec­tion avoit été com­men­cée depuis long-temps par M. Bro­chant, à l’occasion de la vente que M. Ger­saint fit des Coquilles du Cabi­net de M. Sevin."

"… Notre Col­lec­tion s'est suc­ces­si­ve­ment aug­men­tée à plu­sieurs ventes, par­ti­cu­lie­re­ment à celle qui se fit il y a quelques années du Cabi­net de M. le Mar­quis de B… qui ayant fait une assez longue rési­dence en Hol­lande, qu’on peut regar­der comme le grand maga­sin de ce genre de curio­si­té, s’étoit trou­vé à por­tée de se pro­cu­rer les mor­ceaux les plus recher­chés."

Source : GLOMY, Jean Bap­tiste : Cata­logue des estampes, des­seins, tableaux, coquilles, echan­tillons d’agathes, jaspes, cailloux, marbres et autres curio­si­tés, qui com­posent le cabi­net de feu M. Bro­chant, Ecuyer, Conseiller-Sécre­taire du Roi Hono­raire Mai­son et Cou­ronne de France et de ses Finances, Notaire Hono­raire au Châ­te­let, ci-devant Tré­so­rier-Payeur des Gages de Mes­sieurs les Offi­ciers de la Cour des Aydes, Ancien Admi­nis­tra­teur de l’Hôtel-Dieu. Paris, L. F. Dela­tour. 1774.

Loca­li­sa­tion :  Paris, Arse­nal : 8.S.15061 (2). Le cata­logue ne pré­sente que 149 articles.