Cabinet de Charmois

Cabinet cité par Pierre Borel (1649) et par Bonnaffé

Ce cabi­net fait par­tie du cata­logue don­né par Pierre Borel à la suite de ses Anti­qui­tez… de la Ville, et Com­té de Castres d'Albigeois, p. 124 à 131, sous le titre de Roole des prin­ci­paux cabi­nets curieux, et autres choses remar­quables qui se voyent ez prin­ci­pales Villes de l'Europe.
Pierre Borel men­tionne deux noms pour la ville de Car­cas­sonne :
&nbsp&nbsp "Car­cas­sonne.
&nbsp&nbsp Mr. de Puech­nau­tié, et Mr. Char­mois, Secre­taire de Mr. de Schom­berg, qui a beau­coup de tableaux ori­gi­naux."

Sieur de Lau­ré, 1609–1661. « A Car­cas­sonne, M. Char­mois, secré­taire de M. de Schom­berg, a beau­coup de tableaux ori­gi­naux » ; ain­si parle Pierre Borel, et l’on ne s’attendait guère à ren­con­trer à Car­cas­sone Mar­tin de Char­mois, un Man­ceau, fon­da­teur de l’Académie de Pein­ture à Paris.

Il était fils de Mar­tin de Char­mois, pré­vôt du maré­chal de Lavar­din, et naquit au Mans le même année que son com­pa­triote Chan­te­lou, Il fit comme lui, et peut-être avec lui, le voyage à Rome, devint l’ami du Pous­sin et de Stel­la et apprit à leur école le des­sin, la pein­ture et même la sculp­ture. Ren­tré en France, nom­mé secré­taire du maré­chal de Schom­berg, gou­ver­neur du Lan­gue­doc, il le sui­vit dans sa pro­vince, et c’est là que Pierre Borel eut l’occasion de visi­ter ou de connaître par ouï-dire son cabi­net de pein­tures. Char­mois sui­vit à Paris le maré­chal et s’occupa dès lors de la fon­da­tion de l’Académie de Pein­ture, qu’il diri­gea de 1648–1655.

« Après sa mort, raconte Féli­bien, on trou­va sa mai­son rem­plie de quan­ti­té de tableaux, de sta­tues et de des­seins, la plu­part de sa main ». Il avait ache­té à Rome une Assomp­tion d’Annibal Car­rache que le « sieur de la Feuille ache­ta à son inven­taire et ven­dit au Roi avec plu­sieurs autres ».

Hilaire Pader place Mar­tin de Char­mois par­mi « les bustes des per­sonnes qua­li­fiées qui ont eu l’intelligence et ont sçeu pra­ti­quer les beaux-arts pour se diver­tir ». Séb. Bour­don a fait son por­trait.

$58$25, II, 460. — $28, II, 183; III, 71, 82, 183. – H. Char­don, Les Frères Fréart. — $35