Cabinet de l'Evêque Scarron

Cabinet cité par Pierre Borel (1649) et par Bonnaffé

Ce cabi­net fait par­tie du cata­logue don­né par Pierre Borel à la suite de ses Anti­qui­tez… de la Ville, et Com­té de Castres d'Albigeois, p. 124 à 131, sous le titre de Roole des prin­ci­paux cabi­nets curieux, et autres choses remar­quables qui se voyent ez prin­ci­pales Villes de l'Europe.
Pierre Borel men­tionne deux noms pour la ville de Gre­noble :
&nbsp&nbsp "Gre­noble.
&nbsp&nbsp Mon­sieur Scar­ron Evesque de Gre­noble, et M. L’Aigneau."

Bon­naf­fé : "mort en 1667. Aumô­nier ordi­naire du roi, cha­noine de l'Eglise de Lyon et prieur de Bezay ; il devint évêque et prince de Gre­noble en 1621. — Gale­rie de tableaux, biblio­thèque. La Revue uni­ver­selle a publié la Des­crip­tion du cabi­net de la chambre épis­co­pale fait de l'invention et aux frais de mes­sire Pierre Scar­ron. C'est une salle magni­fique ornée de pein­tures et de moresques d'or, avec les por­traits des plus illustres per­son­nages du Dau­phi­né.

$61, XXIII, 182. — $2 — $58 — $17,64."