Ne manquez pas les prochains événements qui mettront en valeur la curiosité à Poitiers, et ouvriront au public un vaste choix de sorties qui combleront la curiosité des petits comme des grands curieux. Voici, classés par ordre chronologique, les différents rendez-vous à retenir.

 

 

  • Expo­si­tion au Musée Sainte-Croix : « La licorne et le bézoard. Une his­toire des cabi­nets de curio­si­tés d’hier à aujourd’hui »

Orga­ni­sa­teurs : Anne Béneteau-Péan, Géral­dine Gar­cia, Myriam Marrache-Gouraud, Pierre Mar­tin, Domi­nique Moncond’huy

18 octobre 2013 – 16 mars 2014

3 bis rue Jean-Jaurès, 86000 Poitiers

affiche expo poitiers

C’est à une décou­verte de leur his­toire qu’invite cette expo­si­tion. Chaque salle recons­ti­tue ou donne à voir un type de cabi­net. À l’évocation du stu­diolo d’Urbino, avec son excep­tion­nel décor de mar­que­te­rie lié aux dif­fé­rentes formes du savoir, suc­cède une salle octo­go­nale où s’accumulent quan­tité d’objets, ani­maux natu­ra­li­sés et sque­lettes, mon­naies et sta­tuettes, pierres de foudre, coraux… for­mant une sorte d’« abrégé du monde ». Les figures des prin­ci­paux ama­teurs de curio­si­tés sont ras­sem­blées dans la gale­rie sui­vante, témoi­gnage d’un réel engoue­ment euro­péen. Dans le cabi­net prin­cier, conçu en écho à celui du châ­teau d’Ambras en Autriche, les objets les plus pré­cieux côtoient armes de pres­tige et meubles de cabi­net. Un jar­din fac­tice sert de cadre à l’évocation de l’apothicaire Contant, ins­tallé à Poi­tiers, et à sa col­lec­tion ouverte sur l’Atlantique et les objets amé­rin­diens. La maquette du pre­mier cabi­net de Che­va­lier, à Amster­dam, est entou­rée des des­crip­tions qu’il a lui-même publiées de sa col­lec­tion de médailles, d’œuvres d’art, de nom­breux objets issus du com­merce inter­na­tio­nal d’alors. La col­lec­tion de Ruysch, méde­cin ana­to­miste de la fin du XVIIe siècle, révèle sa double fas­ci­na­tion pour l’histoire natu­relle et pour le corps humain et ses patho­lo­gies, au tra­vers de vani­tés tridimensionnelles.

Un der­nier espace ques­tionne la viva­cité de la curio­sité dans le monde contem­po­rain. Autour d’œuvres du XXe et du XXIe siècle – « boîte verte » de Mar­cel Duchamp, œuvre de Jean-Michel Otho­niel, bustes de Jan Fabre, évo­ca­tion du châ­teau d’Oiron, des objets inso­lites revi­sitent la ques­tion des « reliques », des images issues de la recherche scien­ti­fique illus­trent le ques­tion­ne­ment per­ma­nent sur la connais­sance du monde, et nous ren­voient à notre fas­ci­na­tion pour l’inconnu, l’étrange, le rare, le merveilleux…

L’exposition se pour­suit à l’Espace Mendès-France où sont réunis des objets scien­ti­fiques du XIXe siècle, liés à l’expérimentation élec­trique et à l’anatomie. Ils témoignent de l’évolution des col­lec­tions scien­ti­fiques, héri­tées des cabi­nets de curio­si­tés, à l’heure des grandes décou­vertes des sciences modernes.

Tarifs d’entrée

Indi­vi­duels : 4,00 € / Groupes d’adultes : 2,00 € / Dimanche : 2,00 €

L’accès, pour toutes caté­go­ries de visi­teurs, est gratuit :

les mar­dis et le 1er dimanche de chaque mois / lors de mani­fes­ta­tions natio­nales (Nuit des musées, Jour­nées du Patri­moine…) et d’animations orga­ni­sées par la Ville, liées à la valo­ri­sa­tion du patrimoine.

La gra­tuité  est accor­dée sur pré­sen­ta­tion de jus­ti­fi­ca­tifs, aux :

  •  Jeunes jusqu’à 17 ans révo­lus, étu­diants, appren­tis, per­sonnes handicapées,
  • Deman­deurs d’emploi non indem­ni­sés, béné­fi­ciaires du Revenu de Soli­da­rité Active ou de tout autre dis­po­si­tif du même type,
  • Guides confé­ren­ciers, ensei­gnants, jour­na­listes, dans le cadre de leurs missions,
  • Membres de la Société des Anti­quaires de l’Ouest, de la Société des Amis des Musées de Poitiers,
  • Per­son­nels scien­ti­fiques des musées déten­teurs de cartes pro­fes­sion­nelles (ICOM, A.G.C.C.P.F, Minis­tère de la Culture),
  • Adhé­rents à la Mai­son des artistes,
  • Groupes sco­laires, centres de loisirs,
  • Béné­fi­ciaires de la carte Bourse spectacle.

 

  • Le cata­logue de cette expo­si­tion vient de paraître

Direc­tion scien­ti­fique : Myriam Marrache-Gouraud, Pierre Mar­tin, Domi­nique Moncond’huy, et Anne Béneteau-Péan.
Edi­teur : Gourcuff-Gradenigo
448 pages, envi­ron 400 illus­tra­tions, 40 euros.

Il com­plète à mer­veille la visite de l’exposition, en pro­po­sant non seule­ment une pré­sen­ta­tion des objets expo­sés, mais aussi des articles de fond écrits par des spé­cia­listes de l’histoire des col­lec­tions et des musées. Son contenu retrace l’histoire des cabi­nets de curio­si­tés de ses ori­gines à nos jours, en insis­tant sur dif­fé­rents faits saillants et sur les col­lec­tion­neurs célèbres. Une sec­tion entière est consa­crée à l’analyse du phé­no­mène contem­po­rain, ce retour de l’engouement pour les cabinets.

actu102oct2013
Voir aussi le dos­sier spé­cial de L’Actualité Poitou-Charentes n°102 d’octobre 2013 : 
  • Jour­née d’étude : « Rap­ports de voyages d’amateurs de curio­si­tés : visite écrite, visite construite ? »

Orga­ni­sa­tion :  Myriam Marrache-Gouraud et Domi­nique Moncond’huy (Univ. Poi­tiers, Forell EA 3816)

14 novembre 2013

Espace Mendès-France,

1, rue de la cathé­drale, 86000 Poi­tiers

Inter­ve­nants : Lorenzo Cir­rin­cione (Univ. Poi­tiers), Séve­rine Denieul (Univ. Paris Ouest Nan­terre La Défense), Anja Goeing (Cali­for­nia Ins­ti­tute of Tech­no­logy), Myriam Marrache-Gouraud (Univ. Brest), Domi­nique Moncond’huy (Univ. Poitiers)…

Pro­gramme à télé­char­ger en pdf : JourneeEtudes14nov2013CabinetsDeCuriositesEMFPoitiers

 

  • Films docu­men­taires

mardi 26 novembre à 12h30

Musée Sainte-Croix

« Plai­sirs, déplai­sirs, le bes­tiaire amou­reux d’Annette Mes­sa­ger » par H. P. Schwer­fel (2001, 52’)

Le tra­vail de l’artiste, conçu exclu­si­ve­ment en séries, décline le frag­ment pho­to­gra­phique comme une remise en cause du prin­cipe d’identité et tend vers un désir d’hybridation que les mon­tages d’animaux empaillés et de peluches vont décu­pler. Sec­tion­nées, dis­sé­quées, ces séries col­portent l’objet tran­si­tion­nel de l’enfance à l’âge adulte et se trans­forment en ani­maux fantastiques…

mardi 10 décembre à 12h30

Chris­tian Bol­tanski par William Klein (2002, 12’)

Pour l’une de ses ins­tal­la­tions, Bol­tanski, créa­teur pro­téi­forme, agence près de 1500 por­traits, figures notoires ou ano­nymes, décou­pés dans les jour­naux, les maga­zines à scan­dale ou les revues pour enfants…

Felice Varini, par Chris­tophe Loi­zillon (1997, 21’)

L’artiste suisse peint les murs, les sols… par des dia­go­nales, des cercles et des car­rés. Un point de vue, unique, que le spec­ta­teur trouve en se dépla­çant dans l’espace, donne l’illusion d’une pers­pec­tive peinte sur un seul plan. Par le biais de ces pers­pec­tives com­plexes ou ces ana­mor­phoses, Varini modi­fie la per­cep­tion que nous avons des pro­fon­deurs de champ.

 

  • Lec­ture : « Sardinosaures »

Lec­ture par Ber­trand Farge, comé­dien, sur une créa­tion de Jacques Rou­baud et Oli­vier Salon, membres de l’OULIPO (public fami­lial, à par­tir de 7 ans).

8 décembre 2013

Musée Sainte-Croix

 

On com­mence par pen­ser à deux ani­maux tels que la der­nière syl­labe de l’un soit la pre­mière de l’autre, comme gazelle et élé­phant, ou bien tau­reau et ros­si­gnol, ou encore okapi et pigeon. On réunit alors les deux mots, ce qui four­nit dans nos exemples la gazel­lé­phant, ou bien le tau­ros­si­gnol, ou encore l’oka­pi­geon. Les ani­maux ainsi conçus sont appe­lés de façon géné­rique des Sar­di­no­saures, du nom du pre­mier de cette famille, inventé par Jacques Roubaud.
On écrit alors un court texte décri­vant l’animal chi­mé­rique, en s’inspirant des par­ti­cu­la­ri­tés des deux parents de la chimère.

 

 

K. Pomian est his­to­rien, phi­lo­sophe, direc­teur de recherche CNRS à l’EHESS.

10 décembre 2013 à 18h30

Espace Mendès-France

 

Résumé : On pré­sen­tera une vue aérienne de la période qui nous sépare de la nais­sance du musée à la fin du XVe siècle, en met­tant en lumière les ten­dances longues qui en char­pentent l’histoire. Il sera donc ques­tion prin­ci­pa­le­ment de la crois­sance du nombre de musées, de ses varia­tions dans le temps et de ses rythmes ; de la pro­pa­ga­tion des musées à par­tir de Rome dans le monde entier et des forces sociales qui en sont res­pon­sables ; de l’élargissement de l’éventail d’objets recon­nus dignes d’être expo­sés au musée et de l’augmentation du nombre de types de musées, de la démo­cra­ti­sa­tion de leur contenu et de leur fonctionnement.

 

 

  • Soi­rée « Jeudi de l’OULIPO »  : Cabi­nets de curio­si­tés, le 30 jan­vier 2014, 18h

oulipo image site curiositasMusée Sainte-Croix

3 bis rue Jean-Jaurès

86000 Poi­tiers

Fondé en 1960, l’Ouvroir de Lit­té­ra­ture Poten­tielle, encore appelé OULIPO, consti­tue, grâce à ses émi­nents membres mathé­ma­ti­ciens et/ou écri­vains (R. Que­neau, G. Perec, M. Béna­bou, J. Rou­baud, I. Cal­vino, J. Jouet…), un groupe lit­té­raire qui mêle lit­té­ra­ture et mathé­ma­tique, tra­di­tion et inno­va­tion, contraintes et liberté, au pro­fit de pro­ces­sus créa­tifs régu­lés, et sans cesse renou­ve­lés par ses membres. Ce labo­ra­toire de formes lit­té­raires montre une belle  lon­gé­vité dans l’histoire lit­té­raire fran­çaise, puisque le groupe a entamé sa 50e année d’existence en 2010.

Tous ceux qui connaissent les « jeu­dis de l’Oulipo » orga­ni­sés chaque mois à la BnF ne peuvent que se réjouir de savoir qu’une séance se tien­dra à Poi­tiers en jan­vier. On peut s’attendre à ce que les Ouli­piens pré­sents le 30 jan­vier trouvent des curio­si­tés à ajou­ter à l’exposition poi­te­vine, en appor­tant dans leurs listes ne serait-ce qu’un pyjama de chat, un genou d’abeille, une botte de renard des neiges ou un syzygy de ptyx.

 

  • Cycle de confé­rences sur l’art contem­po­rain, du 03 Octobre 2013 au 17 Avril 2014

« À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE]« 

Orga­ni­sa­tion : San­dra Mel­lot (en par­te­na­riat avec l’École des beaux-arts et le FRAC Poitou-Charentes)

Musée Sainte-Croix, Auditorium

 Entrée libre

L’œuvre curieuse est l’œuvre indis­crète de l’artiste avide de connaître, de voir, de savoir le monde. L’œil curieux est l’œil indis­cret de l’amateur avide de col­lec­tion­ner le monde à tra­vers l’œuvre curieuse, par­fois bizarre, éton­nante, singulière.

À VOUS DE VOIR en appelle à cette curio­sité de l’œil pour l’art, glis­sant d’une œuvre à l’autre par le motif, et pour le simple motif qu’elle nous rap­pelle inévi­ta­ble­ment quelque chose, une émo­tion déjà res­sen­tie ailleurs, dans un autre temps, dans d’autres cir­cons­tances. La curio­sité s’exerce alors avec une cer­taine forme de bana­lité ou encore d’évidence visuelle.

jeudi 3 octobre à 19h15 : À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE] col­lec­tion abandonnée

jeudi 7 novembre à 19h15 : À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE] science de la croyance

jeudi 5 décembre à 19h15 : À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE] vie des morts

jeudi 9 jan­vier à 19h15 : À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE] mer­veilleuse et inquiétante

jeudi 20 février à 19h15 : À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE] mémoire de l’avenir

jeudi 20 mars à 19h15 : À VOUS DE VOIR [LA CURIEUSE] curieuse banalité

jeudi 17 avril à 19h15 : LA CURIEUSE se joue des goûts

 

Pour plus de ren­sei­gne­ments et toutes les infor­ma­tions pra­tiques qui seront actua­li­sées au fil des évé­ne­ments, voir le site de réfé­rence du Musée Sainte-Croix de Poi­tiers.