Valence, Eglise des Jacobins

Ossements. Thomas Platter, voyageur bâlois, signale deux curiosités de la ville de Valence : des os de géant et un squelette désormais disparu, dont il rapporte pourtant une description qui le rend visible.

Dans l’église des Jaco­bins, on voit le por­trait de Buar­dus, un géant haut de quinze cou­dées, ain­si que ses osse­ments.
En dehors de la ville, dans une vigne, non loin de la porte Saint-Félix, on a trou­vé un tom­beau cou­vert d’une dalle de pierre, sur lequel était ins­crit : D. Jus­ti­niae M. Cette tombe offrait à l’intérieur le spec­tacle du corps d’une femme, la fille de Jules César. A chaque lobe d’oreille, elle por­tait une petite perle d’or. Dans l’une d’elles était ser­tie une éme­raude ; dans l’autre, une tur­quoise, laquelle était fen­due. La femme avait aux pieds une patère, coupe, ou coquille de cris­tal ; et une lampe de verre à la tête. Aus­si­tôt qu’il a été en contact avec l’air, le corps com­plet s’est réduit en poudre. Il s’est pul­vé­ri­sé !

Source : Le siècle des Plat­ter. II, Le voyage de Tho­mas Plat­ter : 1595–1599, par Le Roy Ladu­rie, Emma­nuel (éd. , trad. ) et Liech­ten­han, Fran­cine-Domi­nique (trad.) Paris, Fayard, 2000, p. 99.