Cabinet de De Ranchin, François

Cabinet cité par Pierre Borel (1649) et par Bonnaffé

Ce cabi­net fait par­tie du cata­logue don­né par Pierre Borel à la suite de ses Anti­qui­tez… de la Ville, et Com­té de Castres d'Albigeois, p. 124 à 131, sous le titre de Roole des prin­ci­paux cabi­nets curieux, et autres choses remar­quables qui se voyent ez prin­ci­pales Villes de l'Europe.
Pierre Borel men­tionne sept cabi­nets pour la ville de Mont­pel­lier :
&nbsp&nbsp "Mont­pe­lier.
&nbsp&nbsp Le Cabi­net de feu Mr. Fran­çois de Ran­chin, Chan­ce­lier de l’Université, et celuy de feu Lau­rens Cate­lan Apo­ti­quaire, le pre­mier pour les anti­qui­tez, et le second pour les choses natu­relles, le Cabi­net de feu Mr. de Teillan Conseiller, pour les medailles et Sta­tuës, celuy des Jesuistes, celuy de Mr. Gar­del Notaire, pour les medailles etc. celuy de Mr. Mai­gret Bour­geois, pour les medail. pois­sons et coquillage, et le Jar­din du Roy."

Bon­naf­fé : "1564–1641. Auteur de plu­sieurs ouvrages de méde­cine, chan­ce­lier de l'Université, à Mont­pel­lier. — Antiques, pierres gra­vées, médailles, livres, tableaux, fleurs, etc. […] Il consa­crait une grande par­tie de son bien à l'acquisition de curio­si­tés. " Vous savez, dit-il à Pei­resc dans une lettre datée de 1614, que les appé­tits des curieux sont dif­fé­rens selon la pro­fes­sion des hommes, leurs moyens et la com­mo­di­té des lieux. Pour moy, cette mala­die ne me porte qu'aux livres et aux pièces qui regardent l'antiquité comme médailles, gra­veures (pierres gra­vées), pièces de relief, de marbre, de bronze ; pièces de funé­railles et de sacri­fices, tableaux, fleurs pour les jar­dins et dis­til­la­tions, voi­là mon faible (suit une des­crip­tion de quelques manus­crits)… J'ay trois cent trente médailles d'or antiques, grecques et romaines, quatre mille d'argent et bien dix mille de bronze, par­mi les­quelles il y a de trois ou quatre mille qui sont bien de mise. J'ay de sept à huit cens pierres gra­vées, la plu­part antiques. J'ay quan­ti­té de pièces de funé­railles et de sacri­fices ; … j'ay un jar­din peu­plé de belles fleurs et un cabi­net fait et par­fait de tout ce qui se peut dis­til­ler, qui est la plus belle pièce que j'aye. Je ne suis pas de ces fous-là qui soufflent, mais j'ay achep­té ce cabi­net tout fait et gar­ni…"

Pierre Borel signale plu­sieurs marbres antiques, des ani­maux, des lions, des sta­tues, une "chaire de pré­teur" en marbre. […]

"Mon­tem­pes­su­la­num artis Medi­ci­nae Pro­fes­sor Ran­chi­nus, cujus aurea prae­ci­puè numis­ma­ta ab ejus hae­re­di­bus etiam nunc dili­gen­tis­si­mè cus­to­diun­tur" (Ch. Patin).

$64 — $6 — $2 — $58 — $57, 236. — Biblio­thèque nat., mss. f. fr., 9539.