Comme nous l'apprend l'argumentaire de l'exposition "Les chambres des merveilles" du château d'Angers, le roi René était un curieux. 

Son affiche inspirée par Disney promet des découvertes insoupçonnées et assurément féériques. Comme nous n'avons pas eu l'occasion de visiter cette exposition sur les "Chambres des merveilles", nous fournissons ici uniquement la présentation rédigée par les organisateurs :

 

Les ducs d’Anjou étaient de fabu­leux col­lec­tion­neurs. Louis Ier pos­sé­dait plus de 3 000 objets rares et pré­cieux et des tapis­se­ries, dont la ten­ture de l’Apocalypse. Le roi René avait accu­mu­lé une extra­va­gante col­lec­tion de livres, d'œuvres d’art, d'armes, d'instruments scien­ti­fiques ou de musique… venus de contrées éloi­gnées.

Dans cette filia­tion s’inscrivent les « chambres des mer­veilles » ou les cabi­nets de curio­si­tés, qui, de la fin du Moyen Âge au XIXe siècle, ras­semblent pla­ni­sphères, globes célestes, bijoux, coquillages, pierres pré­cieuses, miné­raux, sta­tues, mais aus­si dra­gons, sirènes ou licornes…

Bai­gnée d’ambiances visuelles et sonores, cette expo­si­tion vous entraîne à la décou­verte de créa­tures fan­tas­tiques, d’instruments scien­ti­fiques et d’objets rap­por­tés de terres loin­taines. Vous y décou­vri­rez aus­si une par­tie de la fabu­leuse col­lec­tion d’un ange­vin et des objets extra­or­di­naires excep­tion­nel­le­ment sor­tis des réserves de l’Uni­ver­si­té Catho­lique de l’Ouest.

 

 

France 3 a réa­li­sé un repor­tage sur la mani­fes­ta­tion.

Expo­si­tion tem­po­raire orga­ni­sée au Châ­teau d'Angers jusqu'au 31 mars 2019.

Détails pra­tiques à consul­ter sur le site du Châ­teau d'Angers, et dans notre rubrique Evé­ne­ments.