Cabinet de Joly de Fleury, Jean-Omer (Abbé)

Jean-Omer Joly de Fleury (1700-1755). Fils de Joseph-Omer, lieutenant général des Eaux et forêts et avocat général au Parlement de Paris, Jean-Omer fut d'abord reçu avocat général, en survivance de son père, mais préféra entrer dans les ordres. Il fut chanoine de Notre-Dame de Paris (1724), abbé d'Aumale (1729) et de Chézy (1731).

Dezal­lier d'Argenville cite ce col­lec­tion­neur en don­nant de son cabi­net la des­crip­tion sui­vante :

M. l'Abbé Joly de Fleu­ry, Cha­noine de l'Eglise de Paris, dans ses moments de loi­sir a com­men­cé un cabi­net d'Histoire Natu­relle, qui devient très-inté­res­sant par les belles choses qui y entrent tous les jours. Les Coquillages les plus rares s'y trouvent, tels que le Mar­teau, l'Amiral, les belles Huîtres épi­neuses, une cou­ronne d'Ethiopie tigrée et pana­chée dans toute sa super­fi­cie, des Lepas dont les stries s'élevant en forme de piquants, et un Our­sin à grandes pointes. Les Den­drittes sont en grand nombre et d'un choix par­fait, on en remarque une qui repré­sente les feux du mont Vesuve, deux autres offrent des têtes de Négre très-bien for­mées. Par­mi les Pierres pré­cieuses on dis­tingue une belle Onix, deux grandes Opales de la pre­mière beau­té, et des Jaspes très-bien choi­sis dont on a fait des Taba­tières mêlées de Den­drittes. Il y a une col­lec­tion des plus beaux Marbres d'Italie et de France, une autre de Papillons choi­sis, la plû­part étran­gers, avec une nom­breuse Biblio­téque, des recueils d'Estampes et tout ce qui a rap­port aux expé­riences de Phy­sique et à l'Hydraulique.

 

SOURCES

  • DEZALLIER D'ARGENVILLE, Antoine-Joseph, L'Histoire natu­relle éclair­cie dans deux de ses par­ties prin­ci­pales, La litho­lo­gie et la Conchy­lio­lo­gie, Paris, De Bure, 1742, IIe par­tie, cha­pitre 10, p. 202. dis­po­nible en ver­sion numé­ri­sée sur Gal­li­ca
  • Cata­logue des livres de feu mon­sieur l'abbé de Fleu­ry, cha­noine de l'église de Paris, Paris, Mar­tin Gabriel II, 1756.

Jean Guille­main, sur le site de l'Ecole des Chartes, donne un aper­çu bio­gra­phique du col­lec­tion­neur dont nous avons repris les grandes lignes, et ajoute les pré­ci­sions sui­vantes quant aux cata­logues de vente de cette col­lec­tion :

D’après l’avis au lec­teur, il s’agit ici des livres ven­dus au cours de la pre­mière semaine. Les ventes vont se suc­cé­der de semaine en semaine, les listes de livres étant dis­po­nibles chaque same­di. Biblio­thèque qua­li­fiée de “cabi­net com­po­sé de livres utiles et curieux”. L'exemplaire BnF DELTA-1539 porte les prix ms. (mais non le total). Ce cata­logue inclut quelques manus­crits et, à la fin, des cata­logues de vente de biblio­thèques avec les prix. Jean-Omer Joly de Fleu­ry avait for­mé une impor­tante col­lec­tion d'estampes (où les écoles du nord sont par­ti­cu­liè­re­ment bien repré­sen­tées), de curio­si­tés natu­relles et de machines qui fut ven­due sépa­ré­ment, le 4 mars 1756 (Conlon 56:76, Maza­rine 41809 p. 6).

Loca­li­sa­tions:

BnF DELTA-1539 [porte les prix ms. (mais non le total)]

Biblio­thèque Sainte-Gene­viève : 8° Qb 334 (5) inv. 934 (p. 3)