Cabinet de Bernon, Léonard

Léonard Bernon décrit ses "pieces curieuses" dans un opuscule publié à Paris en 1670 : Recueil des pieces curieuses apportées des Indes, d'Egypte et d'Ethiopie qui se trouvent dans le Cabinet de Leonard Bernon, Sieur de Bernonville à La Rochelle.

Né en 1609, Léo­nard Ber­non, membre de l'une des grandes familles de mar­chands roche­lais, est décé­dé en 1678 : peut-être alors faut-il iden­ti­fier le curieux nom­mé Ber­non dans le manus­crit d'Elie Richard (voir Annexes en bas de page) avec un autre Léo­nard Ber­non, Tré­so­rier du Roi en la géné­ra­li­té de Poi­tiers, qui acquit en 1692 à La Rochelle l'hôtel sis 12 rue du Palais (entre la rue du Palais et la rue Admy­rault), et le reven­dit en 1708 à Depont des Granges.

Voir la Généa­lo­gie de la famille Ber­non, à La Rochelle, avec ses alliances et ses dif­fe­rentes branches (avec en der­nière page la pré­ci­sion "Cras­sous pere fecit, 1782"),  consul­table à la Média­thèque Michel-Cré­peau de La Rochelle.

*

Cata­logue publié à Paris en 1670. Le tra­vail de l'imprimeur est assez som­maire : le texte com­porte de nom­breuses coquilles, que nous avons choi­si de conser­ver en l'état parce que le mot est tou­jours aisé à recons­ti­tuer mal­gré tout. Les ajouts que nous avons pu faire pour une meilleure com­pré­hen­sion sont pla­cés entre cro­chets.

*

[Page de titre]

RECUEIL DES PIECES CURIEUSES appor­tées des Indes, d’Egypte et d’Ethiopie, qui se trouvent dans le Cabi­net de Leo­nard Ber­non, sieur de Ber­non­ville, à la Rochelle.

Avec des rare­tez ser­vant à la per­sonne d’un Gene­ral des Sau­vages.

A PARIS,

De l’Imprimerie de JACQUES LE GENTIL, ruë des Noyers, au coin de la ruë S. Jean de Beau­vais, proche de la Place Mau­bert.

1670.

[p. 3]

RECUEIL DES PIECES CURIEUSES appor­tées des Indes, d’Egypte et d’Ethiopie, & de plu­sieurs autres lieux. Avec des rare­tez ser­vant à la per­sonne d’un Gene­ral des Sau­vages.

AMPHIBIES.

Un Cro­co­dille d’Egypte de huit pieds de long.

Un autre Cro­co­dille d’Egypte de 3 pieds.

Un autre Cro­co­dille des Isles de l’Amerique fort beau, de cinq pieds de long.

Un petit Cro­co­dille des Iles de l’Amerique extra­or­di­naire, & par­fai­te­ment beau & bien mar­qué.

Un petit Gaye­man des Indes fort beau & bien mar­qué.

Six œufs de Cro­co­dille variez diver­se­ment.

Une Tor­tuë fort belle & en son entier, nom­mée Car­ret, qui a les escailles fort grandes.

Un grand cou­vercle d’une Tor­tuë de quatre pieds de long, & trois pieds de large.

La Tor­tuë Ethio­pique diver­se­ment per­cée.

Dix Tor­tuës Marines de diverses especes & gran­deurs, par­fai­te­ment belles.

Une grande Tor­tuë nom­mée Mer­cu­rialle, de huit pieds de long, & six de large : Monstre hor­rible à voir.

 [p. 4]

Une autre grande Tor­tuë marine, de trois pieds de long, & deux de large, & une autre petite, les­quelles ont toutes deux leurs nageoüeres bien entieres & fort curieuses.

Quatre petites Tor­tuës nom­més Car­ret, de la gros­seur d’un œuf de poule, par­fai­te­ment belles & curieuses, avec leurs nageoüeres.

Le cou­vercle d’une Tor­tuë, qui vient des Indes, sans escaille, fort curieuse.

Deux petites Tor­tuës par­fai­te­ment belles & extra­or­di­nai­re­ment variées,

L’Armadril en son entier, lequel est fort rare.

Trois Tatoux fort beaux.

La Sal­le­mandre.

ANIMAUX DE TERRE.

Des grandes Cornes d’Eslan.

Des grandes Cornes de Dain.

Des grandes Cornes de Bufle,

Des grandes Cornes d’Orignac.

Une Corne de Lus­suard d’Affrique.

Une Corne de Rhi­no­ce­ros.

Une Corne d’un Bouc venant des Indes.

La defense d’un San­glier extra­or­di­nai­re­ment grande & ronde, qui vient de Saint Omer.

Une Coste d’Elefant.

Le corps ou ver­tebre d’un Ele­fant.

Une Maschoüere d’Elefant, avec plu­sieurs de ses dents.

La Maschoüere d’un Lion avec ses dents.

Un Ours extra­or­di­nai­re­ment noir & fort beau.

Un Porc Espic avec ses defenses.

Un Ser­pent de Java de huit pieds de long, extra­or­di­nai­re­ment tache­té.

Une Peau de Ser­pent venant des Indes, par­fai­te­ment

 [p. 5]

belle, de six pieds de long, & un pied de large.

Diverses autres peaux de Ser­pens de plu­sieurs gran­deurs, & diver­se­ment variées.

Un Lezard du Bre­sil de trois pieds de long.

Un autre Lezard consi­de­rable tache­té d’argent.

Un Lezard à deux pieds de la Nou­velle France.

Un Lezard des Indes, celuy que Clu­sius, apelle Yva­na.

Un Ser­pent d’Egypte por­tant comme son­nettes à sa queuë.

Un Came­leon mort.

Un Came­leon vivant.

ANIMAUX DE L’AIR.

L’Oizeau de Para­dis.

L’Oizeau de l’Outarde.

Un Oizeau fort beau nom­mé le Pes­cheur, lequel les Sau­vages appri­voisent pour pes­cher le Sau­mon & autres Pois­sons.

Deux petits Coli­bris par­fai­te­ment beaux avec leur niq ; piece tres-rare.

Divers Oizeaux fort biga­rez dans la cou­leur de leur plu­mage,

Le Bec d’un Oizeau nom­mé Tou­can.

Huit Oeufs d’Autruche d’une gros­seur extra­or­di­naire.

Une Chave-sou­ris des Indes, d’une gros­seur pro­di­gieuses & d’une gran­deur extra­or­di­naire ; piece fort curieuse, & tres b[e]lle à consi­de­rer.

La grande Mouche des Indes appel­lez Mus­qua Bra­si­lien­sis.

Deux grandes Mouches des Indes fort cor­nuës.

Six autres Mouches des Isles de l’Amerique fort grosses.

Diverses autres sortes de Mouches & de cerfs vol­lans venans des Indes.

 [p. 6]

POISSONS.

La Teste du Pois­son nom­mé l’Empereur, avec sa defense en forme d’espée.

Trois Esguilles de la seconde espece de Ron­de­let.

Un Che­val Marin.

La teste & la queuë d’un autre Che­val Marin.

L’Anse Marin.

La teste & la queuë d’une Lamie.

Une autre teste de Lamie fort grande & par­fai­te­ment belle.

La Cie de mer en son entier appel­lé vibelle.

Trois grandes defenses extra­or­di­naires de la Vivelle, faite en ras­teau.

Quatre Escre­visses mons­trueuses pour leur gros­seur.

Deux Lan­goustes fort grandes, & plu­sieurs pattes de gros­seur extra­or­di­naire.

Deux Chancres de mer, autre­ment appel­lées Damoi­selles.

Six Orbis de dif­fe­rentes especes & extra­or­di­nai­re­ment gros.

Le Dau­fin.

Deux chiens de mer d’Aristote, avec leurs petits.

Un Chien de mer bleu.

Le Lion Marin avec son poil.

Le Renard de mer, avec une grande queuë, Pois­son tres-curieux.

Trois Pois­sons vol­lans, nom­mez Mugil par Ron­de­let.

Deux Hiron­delles de mer.

Le Pois­son nom­mé l’Anselet.

Deux Gre­noüilles de mer, d’une gros­seur pro­di­gieuse.

Le Diable de mer, fort gros & hor­rible à voir.

La gueule d’Enfer, fort affreuse.

La Tor­pille.

La Pas­te­nade.

 [p. 7]

Le pois­son nom­mé le Cocq Marin.

Deux Cra­paux de mer, extra­or­di­nai­re­ment gros.

Le pois­son nom­mé Ura­no­sco­pus.

La Sco­pene de Ron­de­let.

L’Estoille Marine.

Le Remo­ra est un pois­son qui s’éttachant au gou­ver­nail d’un Navire, l’arreste.

Diverses especes d’Orbis, extra­or­di­nai­re­ment gros avec leurs defenses.

Un Orbis rond avec ses defenses.

Deux Heris­sons de mer, sans espines, extra­or­di­nair­ment gros.

Une Dent de l’Orque marine, enne­mie de la Baleine.

L’Ephiatholla de Ron­del­let.

Une grande coste de Baleine.

Un Oeil de Baleine pesant six livres.

Trois Membre de Baleine.

La teste d’un Butor marin.

Un Pois­son nom­mé le Per­ro­quer de mer, extra­or­di­nai­re­ment rare, ayant la peau de la moi­tié du corps rude comme du Cha­grin, & l’autre moi­tié doux et uny comme du satin.

Qua­torze Pois­sons tri­an­gu­laires de diverse forme, gran­deur & gros­seur.

La Pois­son appel­lé le Pour­ceau de mer.

Le Pois­son apel­lé l’Oreille marine.

La Lune de la mer Medi­ter­ra­née.

La Lune de la mer Oceane.

L’Esturgeon.

Le Chat-huant de mer, autre­ment nom­mé Hibou, & en latin bubo ; piece fort curieuse & rare.

De diverses especes de Bro­che­tons de mer.

Le Pois­son Saint Pierre avec ses marques, extra­or­di­nai­re­ment gros.

 [p. 8]

Le Veau de la mer Medi­ter­ra­née.

Le Veau de la mer Oceane.

Le Pois­son Juif, autre­ment Mar­teau de mer, qui est tout en son entier.

Une grande Teste d’un autre Pois­son Juif.

L’Espine du dos du Pois­son Juif, fort belle, res­sem­blante à une Cane.

Le Pois­son nom­mé le Lievre de mer.

Le Pois­son nom­mé la Poulle.

Le Pois­son armé.

La Vigne de mer, & des Rai­sins atta­chez à icelle.

Diverses especes de Pois­sons val­lans, jusques à dix especes dif­fe­rentes.

La Teste & les Cornes de la Ros­ma­rus, qui [est une] espece de Bœuf marin.

Un Pois­son res­sem­blant au Basi­lic, ou un Dra­gon vol­lant.

La Queuë du Pois­son nom­mé la Pes­te­nade glo­rieuse.

La Teste d’un homme Marin, avec de la barbe d’iceluy.

Le Pois­son nom­mé l’Ange de mer, autre­ment le Came­leon de mer ; piece extra­or­di­nai­re­ment recher­chée, & fort rare.

La Teste du Pois­son appel­lé deux cent dents.

Le Pois­son appel­lé mille dents, tout en son entier.

Le Soleil de mer fort beau.

La Belle Estoille de mer, fort grosse, & d’une gran­deur extra­or­dia­nire, qui a cinq branches faites en forme de rets, d’un cos­té ; & de l’autre toute gar­nie de pointes.

Diverses autres especes d’Estoilles de mer de dif­fe­rente figure.

Le Pois­son nom­mé la Becasse de mer.

Le Pois­son appel­lé Fra­ter Hugo, avec vingt-deux de ses petits.

 [p. 9]

Le Pois­son nom­mé Murene.

Pomme de mer avec son poil.

Pomme de mer décou­verte, d’une gros­seur pro­di­gieuse.

Le Pois­son nom­mé Dorade.

Le Pois­son nom­mé la Bon­nite.

Le Pois­son nom­mé Requin.

Le Pois­son nom­mé la Becune.

COQUILLES.

La Coquille nom­mée le Roy.

La Coquille nom­mée la Reine.

La Coquille nom­mée le Car­di­nal, de diverses especes en forme, cou­leur & gros­seur.

Des Coquilles nom­mées Sol­dats, de diverses especes, en cou­leur & gros­seur.

Des Coquilles nom­mées Casques, de diverses especes.

La Coquille nom­mé Ber­nard l’Hermite.

De diverses especes d’Aregnées de mer.

De diverses especes de Palourdes par­fai­te­ment belles

De diverses especes Coquilles Cor­na­lines.

De diverses especes d’Huistres d’une gros­seur extra­or­di­naire.

Une Coquille d’Huistre plate faite comme un fro­mage d’Angleterre.

L’Huistre nom­mée Sang de Bec.

La Coquille nom­mée Musolle.

La Coquille Cor­na­line de diverses especes.

La Coquille nom­mée Hom­mars, de diverses especes.

La Coquille nom­mée Can­ce­rée.

De diverses especes de Bur­gau.

De diverses especes de Lam­bis.

De diverses especes de Por­se­laines.

De diverses especes de Cor­nets.

La Coquille de Naque de Perle, où croissent les perles.

 [p. 10]

De diverses especes de Musique.

La Poulpe por­tant coquille.

Trois Coquilles de Pine de la mer Medi­ter­ra­née, venant d’Egypte, cha­cune de demie aulne de gran­deur.

Deux Coquilles de Pine de la mer Oceane, longue d’un pied.

Une Coquille de Pine nom­mée Per­na.

De diverses especes d’Herisson de mer fort gros & par­fai­te­ment beaux.

De diverses especes d’Oeil de Bouc, en figure, gran­deur & forme.

La Coquille nom­mée l’Oreille.

De diverses especes de Coquilles nom­mées de Thâme.

De diverses especes de Coquilles de Saint Jacques.

De diverses especes de Coquilles nom­mées Petoncles.

La Coquille en façon de Thuilles.

De diverses especes de Coquilles cane­lées.

De diverses especes de Coquilles piquantes.

De diverses especes de Coquilles longues.

De diverses especes de Coquilles ridées.

De diverses especes de Coquilles noires.

De diverses especes de Coquilles nom­mées Coude mer.

De diverses especes de Moucles en figure & gran­deur.

De diverses especes de Pourpre.

De diverses especes de Murex mar­bin.

De diverses especes de Murex tri­an­gu­laire & de gros­seur pro­di­gieuse.

De diverses especes de Murex, cou­leur de laict.

De diverses especes de Murex à bec de Cor­beau.

De diverses especes de Murex apo­thas, & de gros­seur pro­di­gieuse.

De diverses especes de corps de mer.

 [p. 11]

La Coquille Conchi­lium.

De diverses especes de Sabots de mer.

De diverses Coquilles à Oreilles.

De diverses especes de Coquilles, de quatre, cinq & sept pieds.

De diverses especes de Tromphes ou Tou­pien.

De diverses especes de Coquilles Nori­ta.

De diverses especes de Limas­sons Brutes.

De diverses especes de Limas­sons cou­verts de perles.

La Coquille nom­mée Caga­rolle.

La Coquille nom­mée Domus.

La Coquille nom­mée Cochlea.

La Coquille nom­mée Brue­rium.

De diverses especes de Coquilles nom­mées Oper­cu­lum.

De diverses especes de coquilles nom­mées pira­mide.

La Coquille plate.

De diverses especes de la Coquille de Venus.

De diverses especes de la Coquille nom­mé Nom­bril.

La Sco­lo­pandre.

La Coquille nom­mée la Becasse.

De diverses especes de Coquilles nom­mées Tur­ban.

Le Bon­net de Basque.

Louïs, Coquilles rare, car deux Pois­sons dif­fe­rents ont demeu­ré sous la coquille.

Diverses especes de Fuzées.

Les Vers à soye.

La Mas­suë d’Hercules.

La Coquille nom­mée la Mort, de diverses especes.

De diverses especes de Coquilles nom­mées la Trompe.

La Coquille nom­mée le Soleil.

La Coquille tri­an­gu­laire, de diverses especes, & diverses gros­seurs.

De diverses especes de Limas­sons ; soit en cou­leur, ou en gros­seur.

 [p. 12]

La Coquille nom­mée Per­drix, de diverses especes de cou­leurs & gros­seurs.

La Coquille nom­mée la Venne,

La Coquille nom­mée Fuzée, de diverses especes.

La Coquille nom­mée Bel­lelle, par­fai­te­ment belle & de diverses especes.

La Coquille nom­mée Cro­cher, de diverses especes & gros­seur.

La Coquille nom­mée Arge­née, de diverses gros­seurs.

PETRIFICATIONS.

Une Roche de Coral rouge.

Un Arbre de Coral noir.

Trois Roches de Coral blanc.

Diverses Roches venant des Indes, par­fai­te­mant belles, de figures dif­fe­rentes ; les unes jet­tant des branches comme feüilles de choux, & d’autres comme rameaux d’arbres. Il y en a de quinze ou seize sortes d’especes.

La Pierre Nephre­tique.

La Pierre de Miante.

La Pierre Picotte.

La Pierre à la Croix de Malthe.

Deux Roches de mine d’argent, fort curieuses, & dans les­quelles on void l’argent en ses vaines.

Des Mar­qua­sites d’argent, & d’estain.

Des Mar­qua­sites de fer.

Des Pierres d’Aigle,

Des Pierres aux yeux,

Quatre Pierres ondées de diverses formes.

Une Pierre Spon­gieuse, fort belle & rare.

Deux Pierres Estoillées de fort Belles formes.

 [p. 13]


DIVERSES CURIOSITEZ

ser­vant à la per­sonne d’un Gene­ral

des Sau­vages.

Le Lict où cou­choit le grand Gene­ral des Sau­vages.

Un Triomphe de dents des Chres­tiens tuez en guerre, & des enne­mis qu’il a man­gé.

Des Raquettes avec les­quelles il marche des­sus la neige.

Ses Sou­liers, ou Escar­pins.

Un Bateau cou­vert de peau de Pois­son, qui a seize pieds de long.

Sa Pipe où il pre­noit du Tabac, faite d’une pierre de Marbre, fort curieuse.

Ses Cuilleres avec quoy il man­geoit sa soupe.

Sa Gibe­ciere qu’il por­toit allant à la chasse.

Sa Bou­teille, où il met­toit sa poudre, cou­verte des des­sus d’une Tor­tuë.

Sa Mas­suë, faite de bois de Jacques-Lan­da.

Son Car­quois avec ses Fléches.

Des Arcs faits en Crois­sant.

Des Arcs de bois de Bre­sil, fort longs, avec des Fléches aus­si fort longues.

Deux Licous de ceux qu’ils met­toient au cou des pauvres Chres­tiens pri­son­niers.

Des Cas­ta­gnettes, dont ils se servent en leurs réjouïs­sances.

 [p. 14]

Quan­ti­té de sortes de graines, des fruicts, qui viennent à Saint Chri[s]tophle, à la Bar­boutte, & aux autres Isles de l’Amerique, à Mada­gas­car, à Java, à Ban­tan, à Saint Omer, à Bata­via, au Per­ou ; à la Gui­née, à la Chine, & aux autres par­ties des Indes. Des Arbres qui croissent aux Indes, & dans les Isles de l’Amerique, où il y a des branches conser­vées par rare­té, & des­quelles on en peut man­ger le fruict, comme estant bon.

Du Goyor­ger.

Du Papayer,

Du Maniot.

Du Junip­pa.

De l’Acojoux,

Des Prunes d’Icaque.

Des Prunes de Mom­bin.

Du Rasa­nier.

 [2e colonne]

Du Cour­ba­ry.

Du Figuier d’Inde.

Du Cor­mier.

Du Pal­miste espi­neux.

Du Lata­nier.

Du Cocos & du Cacao.

Du Pal­miste franc.

Des branches d’Arbres qui sont propres à bas­tir, ou qui servent à la Menui­se­rie, ou à la Tin­ture.

De 2 sortes d’Accaojus.

De la Comas.

Du Bois de Roze.

Du Bois d’Inde.

Du Rocour.

De plu­sieurs Bois rouges qui sont propres à bas­tir,

 [2e colonne]

& que l’on nomme Bois de Fer, à cause de la dure­té, & que le fer ne peut pene­trer dans iceux.

Diverses branches d’Arbres, dont le bois est propre à la tein­ture.

[p. 15]

Diverses branches d’Arbres qui sont utilles à la Mede­cine.

Du Cas­sier, ou Cani­fi­cier.

Des Noix de Mede­cine.

Du Bois de Canelle.

Du Cot­to­nier.

[2ecolonne]

Du Savon­nier.

Du Patu­vier.

Du Cal­bas­sier.

Du Mahot.

Des branches d’Arbres qui portent des fruicts, & qui poussent des racines propres à la nour­ri­ture des hommes, & qui servent à diverses sortes d’usages.

Du Manioc,

Du Rio­si­mus, ou Pal­ma­chris­ti.

Des Bana­niers,

Des Figuiers.

Du Bois de Coral.

Du Jas­min.

Du Bois de Chan­delles.

Du Pie­man.

Du Tabac.

De Lyn­di­go.

Du Gin­gembre.

Des Patates.

De l’Ananas.

Des Canes de Sucre.

Des Raquettes de Cierge.

De plu­sieurs sortes de Liesne.

[2ecolonne]

De l’Herbe tous­jours vive.

Des Plantes sen­sibles.

De plu­sieurs & diverses sortes de Pois.

De plu­sieurs & diverses sortes de Febves & Faceoles.

Diverses Plantes & herbes, qui peuvent avoir leur usage en la Mede­cine & au ménage comme Melons.

Des Lys.

De deux sortes de Fleurs de la Pas­sion.

De l’Herbe de Musc.

*

SOURCE: Léo­nard BERNON, Recueil des pieces curieuses appor­tées des Indes, d'Egypte et d'Ethiopie, qui se trouvent dans le Cabi­net de Leo­nard Ber­non, sieur de Ber­non­ville, à La Rochelle. Paris, 1670.

Loca­li­sa­tion :

-BnF (Paris) : SP- 3699 MICROFICHE SP- 3699

Page de titre man­quante, ain­si que la der­nière page du cata­logue (p. 15). Je remer­cie tout par­ti­cu­liè­re­ment Jean-Marc Cha­te­lain, conser­va­teur à la Réserve des livres rares de la BnF, pour sa pré­cieuse col­la­bo­ra­tion, qui a per­mis de res­ti­tuer le titre et l'auteur de ce cata­logue sans page de titre, d'après l'exemplaire de la Bri­tish Libra­ry, cité par A. Schnap­per, Le Géant, la licorne et la tulipe, Paris, 1988, p. 226, lequel ren­voyait à David Mur­ray (Museums : their His­to­ry and their Use, Glas­gow, 1904, t. I, p. 95).

-Bri­tish Libra­ry (Londres) : Gene­ral Refe­rence Col­lec­tion, 1044.a.34.(3.)

-Baye­ri­schen Staatsbibliothek(Munich): H.nat. 359.

Exem­plaire com­plet, com­por­tant la page de titre et toutes les pages de texte jusqu’à la p. 15. Exem­plaire numé­ri­sé et consul­table en ligne sur le site de la Biblio­thèque de Munich.

*

Annexes

  • Cabi­net men­tion­né à l'article "Cam­ma­rus" de l'His­toire natu­relle manus­crite du Roche­lais Elie Richard.

"…J'ay vu à la Rochelle dans le Cabi­net des Curio­si­tés de Mons.r Ber­non, plu­sieurs pattes d'escrevisses et de chancres, cou­vertes d'un duvet doré et velou­té qui fai­soient un tres bel effet." ( folio 74 du manus­crit d'Elie Richard).

SOURCE: His­toire natu­relle des ani­maux, des vege­taux, et des mine­raux. Avec un abre­gé des meteores. Par, E[lie] R[ichard] A[vocat] E[n] P[arlement]. A la Rochelle. MDCC.

Loca­li­sa­tion :

Média­thèque de La Rochelle, manus­crit 2715.

  • La Média­thèque Michel-Cré­peau (La Rochelle) conserve sous la cote [Res. 362 C] un exem­plaire des Anti­qui­tez, rare­tez, plantes, mine­raux, et autres choses consi­de­rables de la Ville, et Com­té de Castres d’Albigeois, et des lieux qui sont à ses envi­rons, avec l’Histoire de ses Comtes, Evesques, etc. Et un recueil des Ins­crip­tions Romaines, et autres anti­qui­tez du Lan­gue­doc, et Pro­vence, sui­vies du Roolle des prin­ci­paux Cabi­nets, et autres rare­tez de l’Europe. Comme aus­si le Cata­logue des choses rares de Maistre Pierre Borel, Doc­teur en Mede­cine Aut­heur de ce livre. (Castres, 1649). Le pro­prié­taire (de toute évi­dence roche­lais) de ce livre, peut-être le pre­mier acqué­reur lui-même, a ajou­té page 130 aux trois noms don­nés par P. Borel pour la ville de La Rochelle le nom de "mons. Léo­nard Ber­non" (sui­vi d'une abré­via­tion que je ne par­viens pas à déchif­frer et qui cor­res­pond sans doute, dans l'esprit des indi­ca­tions don­nées par P. Borel, à son acti­vi­té pro­fes­sion­nelle ou à son état).

En relation :