Que sont devenus les objets de la collection de Ferdinando Cospi?

Beaucoup sont toujours à Bologne…

 

Chaussure à son pied

Rubrique ouverte…

 

Le jésuite et la limace

La bonne curiosité n’a pas de prix

 

Aegagropiles

des bézoards au poil !

 

Le devenir du Cabinet de Paul Contant

Après la mort du collectionneur en 1629, que devient le « joli cabinet de Curiosités naturelles » célébré par tant de visiteurs ?

 

Bout de ficelle

Parmi les merveilles d’Ambras, la corde de Judas

 

Témoignage du voyageur Abraham Gölnitz sur le cabinet de Paul Contant (1631)

Inventaire succinct mais riche d’informations, réalisé par Abraham Gölnitz, un voyageur venu de Dantzig qui se surnomme « l’Ulysse belgico-gallique ».

 

Témoignage du voyageur d’Innsbrück Hans Georg Ernstinger, en visite chez Paul Contant en 1606

 

Le canoë c’est le pied

Comptes d’apothicaire

 

La possibilité du diable.

Catelan et la mandragore.