Colloque "Entre l'oeil et le monde" Université de Neuchâtel - 4-7 novembre 2015

Dis­po­si­tifs et expé­dients d’une nou­velle épis­té­mo­lo­gie visuelle dans les sciences de la nature entre 1740 et 1840


Brest et la curiosité du XVIIIe au XXe siècle

Corail blanc sur huître feuille­tée, cou­leur de chair, joli acci­dent ; morue à laquelle on a prê­té la forme d'un dau­phin, char­la­ta­nisme de marin… Telles sont quelques-unes des richesses dont s'enorgueillit le Cabi­net d'Histoire natu­relle de Brest en 1794. Mais d'où viennent, et que deviennent, toutes ces mer­veilles ?

Les cabinets de Paul Contant, apothicaire de Poitiers

"Et toi, dont le regard attriste mes esprits…" C'est en alexan­drins que le phar­ma­cien poi­te­vin Paul Contant chante son cabi­net de curio­si­tés, sans cesse enri­chi entre 1600 et 1628. Il ne fau­dra pas moins de quatre démé­na­geurs pen­dant sept jours pour démé­na­ger tous les objets après la mort du col­lec­tion­neur.

Actes de la Journée d'étude "Les Plantes curieuses", 24 mai 2008, Château d'Oiron

Avant-pro­pos et pré­sen­ta­tion des tra­vaux menés pen­dant la jour­née d'études.

La collection de plantes comme forme matérielle d'appréhension de la nature : le cas de Montpellier, XVIe - XVIIIe siècles

Flore César est doc­to­rante en His­toire de l'Art à l'Université de Mont­pel­lier. Sa thèse porte sur "Col­lec­tion­nisme et curio­si­té à Mont­pel­lier du XVIe au XIXe siècle".